Gipsy Paladini

Gipsy Paladini 2017-11-05T05:58:28+00:00
Gipsy Paladini

Depuis que j’ai été en âge de prendre conscience de la dimension intemporelle du monde, j’ai voulu fuir la coquille étriquée dans laquelle la société me faisait évoluer pour parcourir le monde, découvrir de nouveaux horizons et m’imprégner de nouvelles cultures.

J’ai parcouru les terres hostiles de la Roumanie, sillonné l’histoire belliqueuse de la Turquie, effleuré la nostalgie déchirée de la Yougoslavie (en pleine guerre du Kosovo), flirté avec la rancœur étouffée cubaine, fréquenté les auberges mal famées ainsi que les bars chinois louches de San Francisco, puis les clubs branchés tout comme les boîtes de strip-tease mexicaines de LA, avant d’aller taquiner la violence et la corruption de l’Amérique du sud.

J’ai côtoyé des repris de justice, membres de gangs, clandestins, immigrés et autres, évoluant dans un monde de violence, comme une explication logique au système du monde parce que pour s’en sortir ici bas, il faut se battre.

Ce côté sombre de l’humanité, cette noirceur de l’âme, m’a toujours attirée. C’est donc tout naturellement que je me suis tournée vers le polar comme un ultime clin d’œil au côté obscur du monde et à sa rédemption.

J’aimerais faire profiter de mon expérience aux hommes et femmes pour les encourager à aller au bout des choses sans craindre la profondeur de leurs convictions et à toujours, quoi qu’il arrive et quoi que les autres en disent, s’y tenir. Parce qu’après tout, qui d’autres que nous sait vraiment ce que nous valons ?