Et la tendresse, b****l !

Home/Etats d'âme/Et la tendresse, b****l !

Et la tendresse, b****l !

A nos enfants.

On passe nos journées à courir. Courir après quoi ? La satisfaction de nos sentiments : la vanité, la reconnaissance, l’ambition, l’envie, la gourmandise, la fierté… et tout ceci afin d’affirmer dignement notre place dans la société. On se bat dur parfois, on se permet même quelques écarts de conduite… et ceci dans le seul but d’améliorer notre confort et d’assouvir notre besoin d’avoir toujours mieux : des vêtements plus luxueux, une voiture plus spacieuse, des restos plus fréquents, un poste plus élevé, un logement mieux placé, une retraite ensoleillée…

Puis on rentre, épuisé par cette course interminable vers le nulle part, et on voit ça, ces petits visages sereins, ces cœurs purs qui battent au rythme de la vie… alors on se dit que cette obsession gargantuesque du plus, tous ces sentiments, ces envies, ces pulsions ne sont que douleurs… parce qu’au final, putain, y a vraiment que l’amour qui compte.

By | 2015-12-06T06:14:27+00:00 décembre 6th, 2015|Etats d'âme|3 Comments

3 Comments

  1. hecklesm@hotmail.com'
    David 7 décembre 2015 at 12 h 06 min - Reply

    Et comment ! C’est le carburant qui perfuse nos vies 🙂

  2. costes.aurore82@gmail.com'
    Costes Aurore 10 juillet 2016 at 12 h 57 min - Reply

    C’est vrai qu’on en veux toujours plus et on en oublie le plus important, nos enfants, notre famille. Et c’est ça qui nous fait avancer dans la vie, rendre nos proches heureux.

    • gipsypaladini@hotmail.com'
      Paladini 13 juillet 2016 at 11 h 53 min - Reply

      Merci pour ton passage Aurore.

Leave A Comment

%d blogueurs aiment cette page :